Tout savoir sur l’immobilier résidentiel neuf pour les particuliers

Investir dans du neuf c’est une grande décision. A la différence des autres transactions, investir dans de l’immobilier neuf ne s’improvise pas. Bien que le marché de l’immobilier attire particulièrement les gros investisseurs professionnels, les particuliers s’immergent aussi dans le marché.

Dans la ligne de mire de ces nouveaux investisseurs : l’immobilier résidentiel neuf. Étant un projet d’investissement pouvant durer sur le long terme, les particuliers osent franchir le pas avec les programmes neufs et plus particulièrement les résidences.

L’accession en résidence a le vent en poupe

Depuis quelque temps, l’accession en résidence est de plus en plus en vogue auprès des particuliers. Et cela concerne principalement les résidences neuves. Avec le contexte actuel, les particuliers veulent devenir propriétaires à tout prix. Cet engouement est renforcé par des taux d’intérêt historiquement bas.

Avec le prêt à taux zéro qui gagne du terrain, l’immobilier résidentiel neuf démarre très bien. Les particuliers veulent ainsi investir pour deux raisons : occuper le bien comme résidence fixe ou louer ledit bien.Plusieurs promoteurs tels VINCI Immobilier permettent d’accéder à divers biens immobiliers résidentiels neufs.

Quelques définitions à maîtriser

L’immobilier résidentiel neuf peut être classé comme un logement neuf. Selon la définition générique, un logement neuf se dit de toute construction dont la date d’achèvement est très récente. Cela suppose ainsi une proximité dans le temps par rapport à sa mise en vente ou en location.

Un logement neuf exclut toute forme de rénovation, réhabilitation ou travaux de réfection, ne concernant ainsi que les primo constructions immobilières destinées à la location ou à la vente. C’est une définition courante à prendre en compte.

Mais il est primordial aussi de connaître la définition juridique de ce qu’est un logement neuf. Cette définition donnée par la loi est nettement contrastée par rapport à la définition courante. Ainsi, selon la loi, un logement neuf désigne toute construction immobilière nouvelle et celle ayant fait l’objet de travaux limitativement énumérés par la loi.

Ces travaux peuvent être variables. Toutefois, le Code général des impôts précise que dans tous les cas, un logement est déclaré comme neuf si son achèvement ne date pas de plus de 5 ans.

Quant à la définition même de ce qu’est un bien immobilier résidentiel, il est question d’un bien immobilier destiné à un usage d’habitation. Le bien sera alors utilisé comme habitation principale ou secondaire. La résidence principale est le lieu où la famille habite.

On peut aussi le définir comme le centre de ses intérêts professionnels mais cela selon les éléments rapportés. Un bien immobilier résidentiel peut prendre plusieurs formes : appartement, mobil-home, péniche, etc. Une résidence secondaire est utilisée périodiquement. Elle peut être louée à titre de revenu saisonnier pour le propriétaire (vacances d’été, les week-ends, etc.) qu’elle soit meublée ou non.

L’immobilier neuf facilement accessible

Sur le marché de l’immobilier, le neuf est aussi facilement accessible que l’ancien en se basant sur le prix. Mais cela dépendamment de la ville et du contexte. En général, les dires supposent toujours que l’ancien est relativement moins onéreux. Selon le baromètre de LPI-Seloger cependant, un bien neuf reviendra dans les 230 000 euros alors qu’un ancien s’élève à 260 000 euros.

Dans les grandes agglomérations le prix des résidences neuves varie entre 200 000 et 1 000 000 euros selon le type de surface, la ville et l’accessibilité. Ainsi le prix au mètre carré est de 2700 à 4000 euros.  Dans les plus grandes agglomérations comme Paris, les résidences spacieuses reviennent très onéreuses avec des pics pouvant atteindre les 7000 euros le mètre carré selon le standing et la valeur du bien par rapport au marché.

Sachez ainsi qu’un écart de prix conséquent est notable entre les villes. A Paris par exemple, un studio neuf d’une pièce revient à 300 000 euros alors qu’il est deux fois moins onéreux dans une autre ville.

Les types de biens immobiliers résidentiels neufs

On peut aussi distinguer trois types de logements résidentiels neufs.

Le logement neuf achevé

C’est l’archétype même du logement neuf car on le rencontre auprès de toutes les agences. C’est un logement dont la construction est entièrement achevée. Les travaux ne sont plus à revoir. L’avantage est qu’il est disponible de suite auprès des particuliers. Le futur propriétaire peut ainsi immédiatement disposer des clés en main.

La Vente en l’Etat Futur d’Achèvement (VEFA) ou le logement neuf sur plan

Il s’agit d’un bien immobilier résidentiel qui est en cours de construction. Il est considéré comme neuf car il s’agit d’un nouveau projet à matérialiser mais dont l’achèvement est différé.

Le logement neuf refait

C’est le cas de logements indiqués précédemment dans la définition juridique. C’est-à-dire que ce sont des logements ayant subi de travaux précis, principalement de réfection et d’élévation.

Les crédits immobiliers résidentiels neufs

Dans le crédit au logement classique, il est aussi possible d’obtenir un prêt pour de l’immobilier résidentiel neuf. Dans une perspective d’investir dans du neuf, les crédits suivants sont disponibles :

Le prêt amortissable 

Avec ce type de crédit, la mensualité versée par l’emprunteur est divisée en deux : le capital et les intérêts. Cette mensualité permet un amortissement d’une partie du capital. Et cela en vous laissant libre de payer le prêt en même temps.

Le crédit in fine

Il est proposé à l’emprunteur une échéance pour rembourser la totalité du capital. Ainsi durant la durée de l’emprunt, la personne n’aura à verser que les intérêts et les frais d’assurance emprunteur dans les mensualités.

Le crédit relais 

Il n’est utilisé que dans le cas d’un chassé-croisé entre acquisition et revente. Il permet aux particuliers de mettre en cours un nouvel achat sans avoir encore vendu la maison précédente. Un cas courant dans l’achat d’un bien immobilier neuf.

Le prêt professionnel octroyé seulement à une certaine catégorie de professionnels

La personne pourra bénéficier d’un prêt employeur concernant seulement les entreprises privées ou un prêt fonctionnaire adressé aux salariés de la fonction publique.

Les aides pour accéder à l’immobilier résidentiel neuf

Si tous les particuliers aimeraient accéder à une résidence neuve, la réalité ne le permet toujours pas. Ainsi, le gouvernement a mis en place le prêt à taux zéro pour les accédants à la propriété. En effet, ce qui compose essentiellement la clientèle des promoteurs ce sont surtout les jeunes diplômés et les jeunes couples.

Or la conjoncture ne permet pas souvent à ce que ces clients accèdent facilement à une résidence neuve. L’Etat a alors entrepris de leur octroyer de l’aide. Le prêt à taux zéro demande cependant à ce que ces clients participent jusqu’à 40%. Selon le profil financier de l’emprunteur, le remboursement s’effectue à des délais variables.

De l’autre côté, on retrouve aussi un autre type de clientèle : les quinquagénaires. Des familles et particuliers qui veulent à tout prix devenir des investisseurs. Avec un revenu de 5000 euros par mois, cette clientèle a la possibilité d’accéder à un crédit immobilier sur une longue durée. Une fois le bien acheté, la personne peut passer par la location permettant de rembourser le reste du prêt. La location est un investissement commun parmi les personnes âgées qui veulent s’assurer une retraite paisible.