Comment​ ​faire​ ​son​ ​propre​ ​terrain​ ​de​ ​squash ?

Le squash est un sport qui commence à avoir le vent en poupe depuis quelques années. Combinant un sport d’intérieur et les règles du tennis, il a longtemps été laissé aux amateurs d’aventure extrême. Aujourd’hui, il fait des millions d’adeptes, et ce, dans le monde entier.

Néanmoins, en France, les terrains de squash tout public sont encore assez rares. Le peu qui existe est bien souvent toujours complet. De quoi empêcher certains de s’entraîner et de s’adonner à leur sport préféré. Heureusement, pour ceux qui disposent des fonds nécessaires pour le faire, il est possible de créer un terrain de squash privé. Ce sera une occasion comme une autre d’animer de manière ludique et originale ses soirées.

Les conditions requises pour un terrain de squash

La construction d’un terrain de squash obéit à quelques normes spécifiques. Tout le monde ne peut d’ailleurs pas prétendre à la réalisation de ce genre de projet.

On serait tenté de croire que ce genre de construction est similaire à la mise en place d’un terrain de tennis. Et pourtant, on n’aura jamais été aussi loin de la vérité. Voici les conditions requises pour vous lancer dans la création d’un terrain de squash.

  • Parlons de la hauteur au plafond

Un terrain de squash fait partie des plus grandes installations que l’on peut avoir chez soi. Pour vous lancer dans ce genre de projet, vous devez impérativement avoir une hauteur de plafond suffisante. Au minimum, on parle de 5 m de haut.

Il ne sera donc pas possible de transformer votre sous-sol en terrain de squash.

  • Pas besoin de faire un terrain intérieur

Néanmoins, il n’est pas obligatoire d’installer votre terrain en intérieur. Nombreux sont ceux qui ont opté pour un terrain de squash dans leur jardin. Vous pouvez ainsi jouer à la belle étoile et ne serez pas restreint par la hauteur de plafonds.

Attention cependant, vous allez devoir créer toute la structure environnante du terrain de squash : murs, sol, etc.

  • Les murs en verre : est-ce obligatoire ?

Quand on parle de terrain de squash, on pense directement aux murs de verre qui séparent le terrain du reste de l’immeuble. Cet accessoire, en plus d’apporter une certaine esthétique à l’installation en assure également l’isolation acoustique.

Ce n’est pas pour autant qu’elle est obligatoire. Vous pouvez très bien créer un terrain de squash sans les fameux murs en verre.

squash connecté

Les dimensions règlementaires d’un terrain de squash

Une question reste problématique : de combien d’espace doit-on disposer au sol pour entamer la création d’un terrain de squash ? Ce genre d’infrastructure obéit en effet à des normes réglementaires strictes qui impacteront sur votre expérience de jeu.

  • Court simple ou pour  plusieurs joueurs

La taille d’un terrain de squash varie en fonction du nombre de joueurs qui vont en faire usage. Bien évidemment, pour le confort de ces derniers, un court simple n’est pas l’idéal pour jouer en équipe.

Néanmoins, pour une construction privée, un terrain de squash simple est plus pratique. Cela ne nécessite pas un très grand investissement et est plus facile à caser dans sa maison ou en extérieur.

  • Les normes pour un court simple

Pour un terrain de squash simple, vous aurez besoin d’un espace de 9.75 m de long et de 6.40 m de large avec une hauteur minimum de 5 m est une diagonale intérieure de 11.66 m.

Le mur frontal, ceux latéraux et celui arrière devront être solides et esthétiques. Il en va de la qualité de votre terrain de squash.

Les normes de rebonds nécessaires pour un terrain de squash de qualité

Le minimum à avoir dans un terrain de squash est un bon rebond. C’est le principe même du jeu. Il s’agit d’envoyer la balle sur le mur frontal avec une raquette. Cette dernière rebondira vers le joueur qui devra reproduire le même mouvement. Un terrain de squash ne permettant pas de bons rebonds est donc désolant et perd toute son utilité.

  • La formule pour un terrain de squash permettant un rebond optimal

Lors de la construction d’un terrain de squash, vous devez garder à l’esprit la formule suivante : « l’angle d’impact sur le mur doit être égal à l’angle de rebond de celui-ci ».  Ce sera la garantie que la balle produira l’effet voulu.

  • Les causes d’un manque de rebond dans un terrain de squash

Il peut y avoir plusieurs causes au fait qu’un terrain de squash manque de rebond. Le premier est une fissure sur le mur frontal. Le second est l’utilisation de panneaux de mauvaise qualité  pour la création de ce mur. Dans les deux cas, il faut rénover la structure dans les moindres délais.

  • Bien choisir les matériaux pour un rebond efficace

Afin d’éviter de refaire le mur frontal et le revêtement au sol de votre terrain de squash, vous devez choisir à bon escient les matériaux que vous utilisez durant le chantier. On préconise généralement le bois massif grâce à sa robustesse. Mais est-ce réellement la meilleure solution ?

raquette de squash

Le confort des joueurs avant tout

Un terrain de squash peut être fait de bois, de béton, de plâtre, ou de panneaux en caoutchouc. Tout dépend des moyens et des envies de chacun.

  • Le bois massif : le plus renommé

Quand il s’agit de créer un terrain de squash, la majorité des particuliers optent pour le bois massif. Très esthétique et ultra robuste, ce matériau semble être l’allié idéal pour ce type de projet. Sans compter qu’il est simple à trouver ainsi qu’à mettre en place. Si vous n’avez pas peur de mettre la main à la patte dans l’entretien de votre terrain de squash, c’est une option possible.

  • Le plâtre : plus recommandé

Cependant, selon les témoignages, le bois massif aurait un impact négatif sur le confort des joueurs. Nombreux sont ceux qui se sont plaints d’une diminution de leurs performances à cause du manque de souplesse des revêtements au sol. Sans compter que le bois massif peut être néfaste pour les genoux des joueurs. Les constructeurs sont donc de plus en plus enclins à privilégier le plâtre pour sa douceur.

Pourquoi ne pas faire appel à un expert en la matière ?

Dans le but de faire quelques euros d’économies, vous serez tenté de procéder à la création de votre terrain de squash vous-même. À moins d’être un artisan expert en construction, ce n’est pas une bonne idée.

Outre les normes réglementaires à suivre, qui nécessitent un certain sens de la minutie, la construction d’un terrain de squash doit suivre des plans précis. Il en va de la qualité de l’infrastructure, de sa robustesse et de son esthétisme ! Laissez la place à des ouvriers qualifiés.

Enfin, que ce soit dans la préparation du chantier ou dans sa réalisation, vous aurez besoin de certains matériaux loin d’être facile à trouver. Les experts en bâtiments, de par leur expérience, en disposent surement. Ce sera beaucoup plus simple pour vous.

Vous pouvez comparer les devis afin de minimiser les dépenses nécessaires à votre projet de construction. Faire jouer la concurrence est toujours une démarche qui paye pour ceux qui aiment négocier. Les devis gratuits proposés par les prestataires de services peuvent vous aider en ce sens.