Investissement locatif : investir dans le neuf

L’immobilier constitue une partie majeure de l’économie mondiale. Avec une demande de plus en plus accrue, ce secteur est devenu très florissant. Mais l’immobilier est un marché à risque sur de nombreux points. Cela ne signifie pas pour autant que les investisseurs, professionnels ou particuliers, ne veulent pas tenter leur chance à tout prix. De nouveaux designs, des modèles originaux, le neuf est surtout au centre de tous les intérêts. Nous allons vous donner toutes les informations sur ce point.

Le neuf, une idée qui charme ?

L’immobilier neuf séduit de plus en plus d’investisseurs. Ces derniers voient en cette option une nouvelle manière de s’enrichir mais aussi de faire valoir le neuf dans le secteur en mettant en avant des plans de plus en plus ingénieux et étudiés. Mais bien que ce soit une idée tentante en soi, le neuf peut présenter des risques à considérer de près. En effet, la valeur de l’immobilier neuf varie d’un pays à un autre. Le changement est surtout dû aux programmes, aux rénovations, aux valeurs culturelles qui impactent la valeur des millions de quartiers ainsi que des plans d’urbanisation. Ceci étant, d’autres facteurs entrent également en jeu tels que le marché immobilier en question, les penchants pour les maisons traditionnelles, etc. Toutefois, certains pays restent des endroits intéressants pour investir dans le neuf. Ces derniers peuvent être des pays très visités et constituent un projet captivant sur le long terme ou peuvent aussi être flexibles sur certains points juridiques. De bonnes raisons d’investir en France par exemple étant donné l’intérêt qu’on lui porte sur le secteur immobilier depuis quelques temps.

papiers investissement

Faire de l’achat dans le neuf

Les gens achètent dans le neuf pour deux raisons : pour y habiter ou pour investir. Les deux cas sont plausibles autant pour les professionnels que pour les particuliers. Cependant, pour faire un achat réussi, il faut prendre en compte les étapes qui suivent.

Etape 1 : faire le bon choix. Il faut choisir le bon logement. Cela peut être facile si la construction est déjà achevée. Dans le cas où il ne s’agit encore que d’un plan, il faut faire un choix scrupuleux. Dans ce cas, prenez le temps de bien analyser la plaquette et le descriptif technique avec plans.

Etape 2 : le contrat de réservation. Si le logement est encore un programme, vous devez signer un contrat de réservation dans le cas où vous avez fait votre choix. Ce contrat stipule que le logement vous a été réservé. La signature se fait directement avec le promoteur sans l’intermédiaire d’un notaire.

Etape 3 : Le droit rétractation de 10 jours. Tout contrat dispose de ce droit stipulant que vous avez encore 10 jours pour revenir sur votre décision. Si vous vous rétractez, toutes les sommes allouées vous sont restituées sans pénalités. Sauf les frais dans la mise en marche de certaines procédures.

Etape 4 : la vente définitive. Dans le cas où vous êtes absolument sûr de votre décision, vous pouvez signer la vente définitive. Il est conseillé d’être assisté par un notaire. Figurant obligatoirement dans ce contrat : la date de la signature et le contenu de l’acte définitif.

Etape 5 : les garanties. Comme n’importe quel produit, un logement bénéficie également de garanties en cas de problèmes. C’est surtout valable dans le cas de logement en cours de construction. Il y a la garantie de remboursement et la garantie d’achèvement. C’est durant l’avancement des travaux que la garantie d’achèvement est totalement fonctionnelle. Après la construction, il y a les garanties après livraison : la garantie après l’achèvement, la garantie de bon fonctionnement et la garantie décennale.

Les professionnels qui veulent investir dans le neuf y mettent de leur argent. Les plus puissants arrivent à faire des investissements sans emprunts alors que d’autres doivent opter pour les crédits pour les investissements. C’est surtout le cas des particuliers. Et avec des taux bas, les crédits diversifiés et l’aide de l’Etat, faire un crédit n’a jamais été aussi simple.

immeuble neuf

Faire un emprunt pour investir dans le neuf

Si vous voulez faire un emprunt, vous avez sans doute déjà une petite idée de la somme que vous voulez emprunter. Sachez cependant que cette somme est plafonnée en fonction de votre salaire. Car il faut que vous preniez compte le taux d’effort. Ce taux représente la somme extraite de votre salaire par la banque pour le remboursement chaque mois. Et il varie entre 20 et 30%. Mais avant tout cela, la banque que vous allez choisir va vérifier de près votre situation financière et si vous êtes en mesure d’effectuer le remboursement sur un délai déterminé. Un procédé obligatoire pour la banque car elle sait pertinemment qu’elle aurait des problèmes si jamais elle vous octroyait un crédit alors que vous ne serez pas en mesure de le rembourser. Il est aussi judicieux d’avoir des fonds propres avant de faire de l’emprunt. C’est-à-dire que vous avez déjà épargné de l’argent pour l’achat d’un bien immobilier neuf mais il vous manque une partie de la somme. Toutefois, les banques vous permettront d’emprunter de l’argent même sans apport personnel. Mais avant que tout cela soit entamé, il faut faire le bon choix de banque. Ce qui n’est pas facile. Dans ce cas, il faut alors faire jouer la concurrence. Commencez par contacter de nombreuses banques et dès le début de votre projet si possible. En prenant rendez-vous avec les banquiers, chacun d’eux va vous donner des simulations que vous allez comparer. La seconde solution est aussi de faire appel à un courtier. Un courtier est un spécialiste dans le crédit et jouera le rôle d’intermédiaire entre vous et les banques. Avec ses connaissances accrues dans le monde du crédit, il vous aidera facilement à obtenir le meilleur crédit. D’ailleurs, faire appel à un courtier est très bénéfique car vous aurez un taux plus bas, une garantie adaptée à vos besoins et à votre situation. En passant par un courtier également, la banque ne vous facturera pas de frais de dossier. Selon le cas, le courtier sera rémunéré par la banque ou bénéficiera d’un versement de votre part représentant une commission d’environ 1% de votre emprunt.

investisseur

Accès au logement neuf pour les budgets plus modestes

Certaines personnes veulent louer des logements neufs mais ont des moyens très limités. C’est dans ce cadre qu’a été instauré l’APL ou aide personnalisée au logement. Cette contribution vient de l’Etat et est versée mensuellement par les caisses d’allocations familiales. L’APL représente une somme variable en prenant en compte les faits suivants : le type du bien immobilier, la situation géographique de ce dernier, le nombre de personnes comprises dans le foyer bénéficiant l’aide et les ressources dont dispose ce foyer. Cette aide représente cependant une charge trop importante pour l’Etat et une nouvelle baisse des APL prévue pour cet automne devrait quand même alarmer certaines personnes qui veulent profiter du logement neuf cette année. Un fait qui va impacter le monde immobilier sur de nombreux points.