Quelles utilisations du savon noir pour les plantes de jardin ?

Le savon noir est un produit naturel utilisé pour l’entretien de la maison, pour les soins corporels. Mais, saviez-vous qu’il est également un allié précieux pour le jardinier bio ?

Grâce à ses vertus antibactériennes, dégraissantes, nettoyantes et insecticides, il devient un complément naturel en agriculture biologique conformément au règlement CE n ° 834/2007.  Zoom sur les atouts précieux du savon noir dans le jardinage. 

Que contient le savon noir ?

Utilisé depuis l’Antiquité dans le monde de la cosmétique, le savon noir est une préparation à base d’olives noires broyées. Il est généralement fabriqué à partir d’huile végétale (olive ou lin) saponifiée avec de la potasse. Ce mélange donne un produit pâteux, mou et plus ou moins liquide. Ce produit est entièrement biodégradable contrairement aux savons saponifiés avec de la soude

Cela tombe plutôt bien, car, d’après la loi Labbé, les pesticides chimiques de synthèse sont interdits d’utilisation chez les particuliers depuis janvier 2019, suite logique, à l’interdiction déjà mise en place au niveau des collectivités depuis janvier 2017.

Cependant, avant d’acheter du savon noir au supermarché, lisez bien les étiquettes. Pour être totalement écologique, la bouteille doit contenir de l’eau, des dérivés d’huile végétale et de la potasse (hydroxyde potassium). Elle ne doit pas contenir de conservateur, parfum et sera idéalement certifiée par Ecocert.

Que traiter avec le savon noir ?

Ce produit naturel est très utilisé dans le jardinage puisqu’il est réellement efficace contre de nombreux ravageurs : pucerons noirs, araignées rouges, thrips et aleurodes. Lorsque les plantes sont débarrassées de ces nuisibles, vous pouvez laver leurs feuilles avec la solution pour éradiquer définitivement le miellat excrété par les pucerons. 

En outre, la fumagine est une moisissure provoquée par la présence du miellat au niveau des feuillages. Elle forme des salissures noires qui empêchent le phénomène de la photosynthèse. Nettoyez-les avec une éponge imbibée de cette solution.

Par la suite, utilisez le reste du mélange sur une fourmilière proche des colonies de pucerons afin de protéger vos plantes contre ses prédateurs. Le savon noir est aussi utilisé pour les plantes ornementales ainsi que les plantes potagères. Après avoir pulvérisé les végétaux, rincez soigneusement les légumes pour enlever les traces du produit.

En cas d’invasion, les arbres fruitiers et la vigne peuvent aussi être traités par cette solution naturelle. Cependant, n’utilisez jamais du savon noir sur les plantes aromatiques comme le thym ou l’origan. Il en est de même pour les plantes en stress hydrique.

Comment doser le savon noir contre les pucerons ?

Si vous êtes décidé à utiliser ce produit pour entretenir vos plantes extérieures, privilégiez les produits sans additifs qui sont plus respectueux de l’environnement.

En effet, le savon noir est un puissant insecticide naturel. Il suffit de verser 5 cuillères à soupe dans 1 litre d’eau et de pulvériser le mélange sur les jeunes plantes. 

Cette solution aide à combattre les indésirables comme les pucerons, les cochenilles, les larves, les araignées rouges ou encore les fourmis.

N’oubliez pas l’envers des feuilles. Le savon noir s’utilise non seulement pour les plantes d’intérieur, mais aussi d’extérieur ainsi que pour le potager. Pour plus d’efficacité, renouvelez l’opération 1 à 2 fois si nécessaire pour être totalement débarrassé des insectes

Toutefois, évitez ce traitement en pleine journée, sous le soleil ou sous la pluie. Procédez de préférence de bonne heure le matin ou patientez jusqu’à la fin de la journée où les températures sont en dessous de 20 ° C. Par ailleurs, l’usage de coton-tige pour l’appliquer aidera à retirer les bestioles et leurs larves.

Comment soigner les plantes malades avec du savon noir ?

À part le fait d’être un redoutable insecticide, le savon noir est aussi un antibactérien qui dispose des vertus antifongiques. Vous pouvez donc l’utiliser pour soigner vos plantes atteintes de maladies cryptogamiques. Ces maladies sont causées par des champignons tels que : la fumagine, la marsonia, le mildiou et le botrytis. 

Pour y remédier, diluez 2 cuillères à soupe de savon noir dans 1 litre d’eau. Ensuite, appliquez le mélange en utilisant une éponge, un chiffon ou un vaporisateur. Ce geste est à la fois curatif et préventif pour les jeunes plantes. 

Traitez les végétaux une à deux fois par mois à l’aide de cette solution. Le corps gras du savon noir formera une couche de protection efficace contre les nuisibles. 

Comment équilibrer le savon noir contre les pucerons ?

L’usage du savon noir aide à lutter contre les pucerons et autres insectes nuisibles dans le jardin. Vous devez savoir qu’il existe aujourd’hui deux types de savon noir sur le marché : celui pour l’hygiène corporelle fabriquée à base de pâte d’olives broyées, de potasse et de sel. Par contre, celui qui est utilisé au jardin est à base d’huile végétale (colza, lin, huile d’olive) et de potasse. 

Misez sur la forme liquide qui est plus pratique à doser et à diluer. Le dosage se réalise en fonction de la quantité d’eau adaptée au nombre de plantes à traiter ainsi que de la sévérité de l’attaque. 

En effet, ce mélange ne peut pas être gardé indéfiniment. Il faut en fabriquer en fonction de vos besoins en prévoyant de multiplier les pulvérisations, surtout si les insectes sont nombreux et envahissants.

Comment fabriquer le savon noir soi-même ?

Si vous souhaitez fabriquer votre propre produit, il existe plusieurs recettes pour y parvenir. Seulement, sa préparation est assez fastidieuse, sans compter le fait d’acheter tous les ingrédients nécessaires séparément.

Cela ne vous permettra pas de réaliser des économies. Et au final, vous n’obtiendrez pas forcément un produit final de meilleure qualité que ceux qui se trouvent sur le marché. 

Première variante de la recette

En tout cas, voici l’une des recettes de base que vous pouvez réaliser chez vous. Les ingrédients indispensables sont : 500 ml d’huile d’olive ou d’huile de lin, 100 g d’olives noires entières, de la potasse caustique avec un surgraissage à 5 %, 250 ml d’hydrolat ou d’eau florale et quelques gouttes d’huile essentielle de votre choix. 

Pour commencer la préparation, mettez les olives noires entières dans l’huile d’olive et mixez l’ensemble. Laissez macérer pendant 24 heures. Puis, utilisez une passoire pour filtrer le mélange. 

Si vous utilisez de la potasse, faites chauffer votre mélange au bain-marie. Mélangez la potasse avec l’eau florale dans un autre récipient. Cette étape doit se faire dans un endroit aéré et avec les protections adéquates

Lorsque la potasse est entièrement dissoute dans l’eau florale, incorporez ce mélange au mélange d’huile et d’olives. Mixez le tout et laissez au bain-marie jusqu’à ce qu’il devienne complètement translucide. 

Une fois que vous constatez cet aspect, enlevez le mélange et laissez refroidir naturellement à l’air libre. Enfin, ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle pour donner du parfum à la préparation. Stockez votre savon noir dans un récipient adapté.

Deuxième variante de la recette

Pour cette seconde recette, faites macérer ensemble l’huile, les olives et la potasse avec du gros sel pendant 24 heures. Faites bouillir le tout jusqu’à l’obtention d’une pâte noirâtre. Si vous voulez avoir une texture plus liquide, mixez le mélange. 

Dans certains cas, les cristaux de soude peuvent remplacer le sel. Mais, il faut ignorer les étapes de chauffage au bain-marie, car la réaction avec les cristaux de soude doit se faire à froid.