Comment économiser l’énergie dans votre maison cet hiver ?

Lorsque les jours les plus froids de l’année arrivent, on fait tout pour préserver le confort thermique dans notre maison. Cela peut aller jusqu’à une utilisation beaucoup plus importante de nos appareils de chauffage. 

Pourtant, cela augmente nettement la consommation d’énergie. Heureusement, cette hausse peut être évitée grâce à divers gestes écoresponsables et quelques travaux de rénovation énergétique. Il est donc nécessaire de bien se préparer à l’avance pour ne pas avoir de mauvaises surprises à la fin de la saison. 

Faisons un tour de ce qu’il faut faire pour économiser de l’énergie dans votre maison cet hiver.

S’assurer de l’étanchéité et de l’isolation 

Les phénomènes de paroi froide et de déperdition de chaleur sont de plus en plus accentués durant l’hiver. Il convient donc d’y remédier à l’avance afin de passer un hiver au chaud tout en dépensant le moins d’énergie possible. 

Grâce à une bonne isolation, il est possible de réaliser autour de 25% d’économie d’énergie en hiver. Vous devez dans ce cas renforcer, par exemple, l’isolation de votre toiture, vos planchers, vos murs et combles. 

Parallèlement à cela, vos portes et fenêtres ne doivent pas avoir une déperdition de chaleur afin de ne pas gaspiller d’énergie. Assurez-vous que ces ouvertures soient complètement étanches à l’air et à l’eau. 

Par rapport à l’étanchéité, deux choix s’offrent à vous pour garantir la performance de vos ouvertures. 

Si vos portes et fenêtres sont en bon état, vous pouvez tout simplement les rénover en remplaçant les vitres par du double ou du triple vitrage. À cela, vous pouvez ajouter des rideaux épais afin de réduire considérablement la déperdition de chaleur. 

Dans le cas où l’état de certaines ouvertures laisse à désirer, vous devez les remplacer complètement. Il ne suffit pas simplement de vous occuper du vitrage, vous devez également opter pour de nouveaux cadres. Il est vrai que les travaux sont plus conséquents étant donné que vous devez toucher à la maçonnerie. 

Cependant, vous pouvez économiser autour de 10% d’énergie grâce à ces travaux. 

Utiliser des thermostats plus modernes

Opter pour des thermostats plus modernes fait partie des solutions qui vous permettront d’optimiser votre consommation d’énergie. Par conséquent, au lieu de garder vos vieux thermostats bimétalliques, il est mieux d’opter pour des nouveaux thermostats électroniques. 

Ces équipements peuvent vous aider à réduire le coût de votre chauffage annuel de 10%. Cela s’explique par leur capacité à maîtriser la température à l’intérieur de chaque pièce en fonction de vos besoins. 

Vous pouvez également installer des thermostats intelligents ou connectés qui peuvent régler le fonctionnement de votre système de chauffage à distance. Vous pouvez aussi programmer sa mise en marche et son arrêt suivant des horaires bien précis dans la journée. 

Mettre la bonne température dans chaque pièce de la maison

Le premier poste de dépense énergétique dans une maison est le chauffage. 

D’après l’ADEME, il est possible de réaliser une économie de 7% sur la facture d’énergie en abaissant de 1°C la température dans chaque pièce. L’ADEME recommande ainsi de régler la température par l’intermédiaire des thermostats. 

Pendant la journée, les pièces à vivre doivent être chauffées à 19°C. Vous devez, en revanche, descendre la température à 17°C durant la nuit. 

Pour les chambres, la température idéale est de 16°C.

Lorsque la salle de bain est inoccupée, vous pouvez mettre la température à 17°C. Le confort thermique dans cette pièce est assuré avec une température de 22°C lorsqu’elle est occupée. Cela va vous éviter d’avoir froid à la sortie de la douche. 

Choisir un système de chauffage plus économique 

Toujours dans l’optique d’optimiser l’utilisation de votre système de chauffage, vous devez vous assurer de l’état de votre appareil. 

Si votre maison est équipée d’une chaudière individuelle, vous pouvez la remplacer par une chaudière à gaz à haute performance énergétique. Celle-ci consomme moins d’énergie que la précédente. 

Si votre maison est chauffée par des radiateurs électriques, il est mieux d’opter pour des appareils moins énergivores. Prenons par exemple, les radiateurs électriques à inertie ou à accumulation. 

Pour le changement d’un système de chauffage collectif, il est nécessaire d’informer le syndic afin que celui-ci puisse évoquer le sujet durant l’assemblée générale des copropriétaires. Pour que cela se fasse par l’intermédiaire des travaux de rénovation énergétique, le sujet doit être voté par la majorité des copropriétaires. 

Optimiser l’utilisation de l’éclairage

Du fait que les journées sont plus courtes en hiver, les lumières sont fortement sollicitées. Pourtant, elles représentent une source de dépense énergétique importante. Vous devez donc prendre l’habitude de les éteindre dès que vous le pouvez. 

Pour cela, l’éclairage doit être éteint lorsque vous sortez d’une pièce. La lumière dans les pièces vacantes doit d’ailleurs toujours être éteinte. 

Il est même possible d’installer un détecteur de présence et un minuteur dans les pièces les moins fréquentées. Ces équipements sont d’autant plus nécessaires dans les pièces comme la buanderie ou la cave. De cette façon, la dépense énergétique peut être gérée efficacement. 

Gérer l’utilisation de l’eau chaude sanitaire

L’eau chaude sanitaire peut générer une dépense d’énergie conséquente surtout pendant l’hiver. Si votre maison est équipée d’un ballon d’eau chaude individuel, l’installation d’un minuteur ou d’une prise connectée est conseillée. Le chauffage de l’eau peut ainsi être programmé en temps voulu.

Vous pouvez également établir un programme de chauffage qui va s’adapter aux habitudes des occupants de la maison. Vous pouvez, par exemple, ne chauffer l’eau que le matin avant de sortir et le soir une fois arrivé à la maison. 

Pendant le weekend, vous pouvez vous permettre d’avoir de l’eau chaude durant toute la journée. 

Les bons gestes à adopter pendant l’hiver

Votre consommation en électricité et gaz naturel de chez EDF peut être réduite en modifiant quelques-unes de vos habitudes. 

Si vous avez des plinthes électriques chauffantes, il est conseillé de ne pas installer de meubles devant celles-ci. Vous ne devez par ailleurs placer aucun objet devant chaque source de chaleur afin de ne pas perturber sa diffusion.

Lorsque vous n’utilisez pas la trappe de votre foyer, vous devez la fermer pour que la cheminée ne laisse pas échapper la chaleur dans la pièce. 

En outre, vous devez constamment garder vos volets fermés lorsque la température est au plus bas. Souvenez-vous, l’utilisation des rideaux épais garde la chaleur dans votre maison. Cela est également valable pour les portes. 

À part cela, vous devez bien entretenir votre système de chauffage afin de profiter au maximum de sa performance. Vous devez notamment vous assurer que les filtres soient bien propres. 

Dans la cuisine, il est recommandé de toujours recouvrir vos casseroles et vos poêles avec un couvercle lorsque vous les mettez sur le feu. Cela va permettre à la chaleur de monter rapidement et de cuire les aliments plus vite. 

Dans le même ordre d’idées, les fenêtres et la porte doivent être fermées pour ne pas dérouter la direction des flammes. 

En dernier lieu, vous devez éviter de laisser brancher vos appareils électriques lorsque vous ne vous en servez pas. Toutes les pièces de la maison sont concernées par cette habitude. 

Sachez que la télévision, les enceintes, les consoles de jeux dépensent de l’énergie si vous les laissez en veille. Même vos chargeurs de téléphone sont des sources de dépense énergétique lorsqu’ils sont branchés alors qu’aucun appareil n’est connecté.

Ces gestes semblent insignifiants, pourtant, ils peuvent diminuer considérablement votre consommation énergétique en hiver.