Choisir et semer son gazon naturel

Avoir un bel espace de verdure dans votre jardin demande une attention particulière. Vous devez bien choisir le gazon à semer en fonction de son utilisation et du résultat que vous voulez avoir. Il faudra également faire attention au semis des graines.

Une pelouse pour la décoration extérieure, pour la détente ou pour le sport

Vous devez choisir le gazon en fonction de l’utilisation prévue pour votre pelouse.

– Pour la décoration extérieure, elle a la particularité d’être bien verte, dense et fine et mettra votre habitation en valeur avec les autres arbres et fleurs. Ce type de gazon n’aime pas vraiment le piétinement et pour avoir un beau résultat, il faudra l’arroser, la tondre et l’entretenir régulièrement. Pour avoir ce type de pelouse, il faut choisir un gazon composé d’agrostides, de fétuques traçantes et de pâturin des prés.

– Si la pelouse va vous servir pour les jeux en famille et pour les pique-niques, privilégiez le gazon composé de ray-grass, de pâturin des prés et de fétuques. Ce type de gazon supporte parfaitement le piétinement. Il est aussi plus facile à entretenir et est plus robuste comparé au gazon pour ornement d’extérieur. Même si cette pelouse est très résistante, vous devez l’arroser et la tondre régulièrement.

– Si vous avez besoin d’un gazon qui supporte le piétinement intense, il va falloir choisir un semis composé de ray-grass et de pâturin des prés uniquement. Ce gazon est destiné au sport. Pour avoir cette résistance, il faut faire un entretien régulier et un regarnissage des parties abîmées. Vous pouvez également avoir un gazon composé de cynodon. Cet élément va apporter de la résistance à votre pelouse, mais aussi une résistance plus accrue à la sécheresse.

Si vous êtes uniquement intéressé par l’esthétique de votre pelouse, évitez les gazons qui contiennent du cynodon. Le pâturin des prés et l’agrostide vont apporter à votre pelouse une teinte vert foncé et un côté très esthétique. Pour avoir ce résultat, il faudra effectuer un entretien très constant.

Quand semer le gazon ?

Une fois que vous avez votre sac de semis, il faut déterminer la période pour le mettre en terre. L’idéal est de semer votre gazon au printemps, entre la mi-mars et la mi-juin ou en automne entre fin août et mi-novembre. Cette estimation ne tient pas compte de la situation géographique et de la nature de votre terrain.

Si vous êtes dans le midi, vous pouvez déjà commencer le semis de votre gazon fin février et ne pas attendre fin mai pour éviter la période de sécheresse. Vous pouvez aussi semer votre gazon en automne jusqu’à la fin du mois de novembre.

Au cas ou vous seriez dans une région froide, la meilleure période pour le semis se situe entre avril et septembre. Si vous n’êtes pas pressé d’avoir une belle pelouse dans votre jardin, patientez jusqu’au mois d’août, car les graines et les jeunes plants ont plus de résistance au froid qu’à la sécheresse.

En automne, la partie souterraine de votre semis se développera plus rapidement et les dernières chaleurs vont entraîner une pousse rapide des plantules, ce qui vous donnera un gazon bien dense. Au printemps, la germination est plus accélérée, mais s’il le semis est fait trop tard, le manque d’eau peut freiner la croissance des jeunes plants et transformer votre pelouse en paillasson.

La bonne technique pour le semis du gazon

Lorsque vous avez votre sac de gazon pour le semis, brassez délicatement et généreusement le mélange. Pour ce faire, utilisez un seau pour avoir un mélange bien homogène. Si vous ne mélangez pas le sac, les graines plus légères resteront au fond, ce qui vous donnera une pousse et une pelouse irrégulières.

Pour le semis, il faudra effectuer un bon dosage. Ce n’est pas parce que vous avez acheté un sac de 5 kilos que vous devez le terminer dans votre jardin de 3m². L’idéal est de semer entre 30 et 50 gr au m². Sur les bords de la maison et sur les lieux de passage, pensez à mettre plus de graines pour avoir une pelouse plus épaisse et qui résistera mieux aux piétinements. Allégez la dose sur les zones de la pelouse peu fréquentée. Si vous avez un grand jardin et moins de graines, n’allez pas diminuer le dosage au-delà de 20 gr par m².

Pour semer les graines, vous pouvez vous munir d’un semoir que l’on trouve facilement dans les magasins de jardinage. Cet outil vous permettra d’avoir une répartition plus régulière. Si vous n’en avez pas ou si vous ne voulez pas en acheter, vous pouvez faire le semis à la volée. Pour ce faire, pensez à diviser votre jardin en bandes de 4 à 5 mètres de large et à les croiser pour avoir un damier. Plantez des piquets à chaque croisement pour plus de visibilité.

Pour semer, vous devez aller le long de chaque bande en reliant un bord à un autre en remontant le long de la bande suivante, puis redescendez sur l’autre et ainsi de suite. Si cette technique vous semble compliquée, vous pouvez semer par mètre carré. Dans tous les cas, vous devez vous assurer qu’aucun passage ne couvre le précédent. Vous ne devez avoir ni manque, ni zone surchargée.

Après avoir mis les graines au sol, vous devez poursuivre en protégeant ceux-ci. Recouvrez-les de terreau sur une épaisseur de 2 à 3 cm. Le terreau leur apportera les éléments nutritifs nécessaire à leur bon développement. Si vous avez un grand terrain, cette solution n’est pas la meilleure, car elle vous reviendra très chère. Dans ce cas, il faut ratisser légèrement le terrain sur une profondeur de 3 à 4 millimètres. Assurez-vous de ne pas faire de gestes brusques qui endommageraient le nivellement. Passez un rouleau pour plaquer les graines à la terre pour une bonne germination.

Réussir le semis de son gazon

N’oubliez surtout pas que le jeune semis demande une attention régulière. Vous devez bien vérifier qu’il reçoit suffisamment d’eau. Au cas où vous habiteriez dans une région sèche ou une région où la consommation d’eau est limitée, effectuez votre semis en automne. Pour ceux qui ne sont pas souvent à leur domicile, il est conseillé de différer les semis sur plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Cette technique vous permettra d’avoir un bon gazon. Notez que vous n’allez rencontrer de premières difficultés liées au froid ou à la sécheresse que lorsque votre gazon aura 5 ou 6 semaines.

À faire après le semis

Lorsque le gazon est semé, vous devez arroser régulièrement et délicatement votre pelouse pour la germination des graines et pour la formation d’un fin duvet vert. Il faut toujours garder la terre humide sur une période d’au maximum 3 semaines. Pendant cette période, si vous constatez de mauvaises herbes, n’hésitez-pas à les retirer en prenant soin que la racine soit bien enlevée.

Lorsque votre pelouse atteint les 10 cm de hauteur, passez à la première tonte. À cette hauteur, il sera plus facile de mettre le gazon à la même hauteur. Après avoir tondu votre gazon, il faut passer à nouveau le rouleau pour bien remettre en place les jeunes plants qui auraient été débottés.