Qu’est-ce que l’éco bricolage ?

Le concept sur lequel se repose l’éco bricolage ou le bricolage écologique est le même que celui du ménage écologique. En passant du simple bricolage au bricolage écologique, vous effectuez un pas pour la protection de la planète contre les produits polluants que l’on trouve habituellement dans les produits de bricolage, dont la colle, la lasure et la peinture. Il est à noter que le fait d’adopter ce concept écologique dans le domaine du bricolage est aussi bénéfique pour vous. En effet, vous allez vivre dans un environnement moins pollué et moins nocif pour votre santé.

Pour les réparations, pour aménager, rénover et décorer votre intérieur, vous pouvez parfaitement prendre de nouvelles résolutions et passer au bricolage écologique. Il est tout à fait possible de se passer de ces produits polluants pour la planète et pour pouvoir vivre dans une habitation saine. Certes, ces produits sont plus faciles à utiliser et bien efficaces, mais il ne faut pas qu’ils soient aussi toxiques, voire nocifs. Aussi inoffensive que paraisse la colle que vous utilisez pour bricoler, elle peut contenir des composés organiques volatils qui sont négatifs pour l’appareil respiratoire et le système nerveux. Sachez qu’il n’y a pas que la colle qui est concernée, car ces éléments sont également trouvés dans les solvants, les vernis et les peintures.

Fabriquer de la colle maison

Il n’est pas aussi compliqué que cela ne paraît de faire de la colle maison et l’avantage de celle-ci, c’est qu’elle ne va contenir aucun composé volatil. Elle sera fabriquée à partir d’éléments naturels, comestibles et faciles à trouver. Pour cette préparation, vous aurez besoin d’un verre d’amidon de riz en cristaux. Si vous n’en avez pas, vous pouvez le remplacer par de la farine ou de la fécule de pomme de terre. Versez l’amidon de riz, la farine ou la fécule dans une casserole et ajoutez un verre d’eau. Mettez la préparation à feu doux pour avoir une pâte consistante et ne cessez de remuer pour éviter les grumeaux. N’hésitez pas à ajouter un peu d’eau si la pâte est trop épaisse. Cette colle va vous permettre de coller votre papier peint, mais elle n’est pas destinée à assembler du bois. Cette colle ne pique ni les yeux, ni les doigts. Pour sa conservation, il faut placer le mélange dans un bocal et le placer au réfrigérateur. Ne conservez pas cette colle plus de 3 jours, car des bactéries peuvent apparaître.

bricoleur

Traiter le bois avec des produits moins nocifs

Le bois est un matériau écologique, mais ce sont les produits de traitement qui sont plus toxiques. Vous n’êtes pas obligé de les utiliser pour lutter contre les insectes comme les lyctus, les vrillettes et les capricornes. Vous pouvez utiliser du sel de bore pour prévenir l’attaque des insectes et des champignons. Le bore est un minéral provenant d’anciens lacs salés aux États-Unis. Il est à noter que le sel de bore ne peut être utilisé comme traitement curatif et il ne peut protéger votre bois du délavage.

L’huile d’imprégnation est également adoptée dans le traitement du bois. Elle va permettre au bois de respirer et elle possède des qualités anti salissures et hydrofuges. Vous pouvez le prendre pour traiter les bois à gros pores en intérieur ou en extérieur comme le pin, le hêtre ou le peuplier. Une couche d’huile dure sur les surfaces de bois en intérieur comme le plancher ou le plan de travail va accentuer la résistance tout en le laissant respirer. Elle va également protéger le bois contre l’eau et les salissures.

Privilégier les peintures naturelles

Lorsque vous peignez vos murs, vous n’êtes pas à l’abri des composés organiques volatiles et des substances cancérigènes. La plupart d’entre eux continuent à traîner dans l’air même si la peinture est déjà sèche, ce qui n’est pas très bénéfique pour les occupants de la maison. Les peintures naturelles sont de haute qualité, mais ce n’est pas pour autant que leur prix est aussi élevé. Leur pouvoir de pénétration est plus important, et ce, grâce à l’huile de lin. Ces peintures sont perméables à la vapeur d’eau et peuvent respirer. Leur durée de vie est optimale et elles vieillissent très bien.

Dans le rayon des peintures, il est difficile de reconnaître celles qui sont naturelles. Ne vous laissez pas duper par l’affichage vert, qui est souvent le signe de l’écologie. Il faudra alors confirmer si le pot que vous avez choisi est bien écologique. Il se peut que le fabricant précise que l’emballage est composé de matériaux recyclés, ce qui ne signifie pas que l’intérieur est de la même composition.

gants et outils

Adopter un revêtement de murs et de sols de style écologique

Si vous n’arrivez pas à trouver de la peinture naturelle, il existe d’autres alternatives écologiques pour votre revêtement de mur et de sol. Les papiers peints ne sont pas les meilleures solutions pour les murs. Optez pour les lambris en bois qui offrent une isolation supplémentaire. Leur facilité de pose devrait également vous attirer. Les plus écolos optent également pour les enduits intérieurs pour peindre leurs murs. Ceux-ci sont à base d’argile, de terre crue ou de chaux et sont disponibles dans une grande variété de couleurs. Vous pouvez également utiliser ces enduits pour d’autres travaux de peinture chez vous.

Si vous voulez refaire votre revêtement sol, vous pouvez choisir du carrelage en terre cuite. Au cas où cette alternative ne se marierait pas au décor de votre intérieur, vous pouvez vous tourner vers le linoléum véritable qui est à base d’huile de lin, de liège et de bois. N’oubliez pas de le traiter avec une solution ou un produit écologique pour garder sa beauté et pour le protéger. Les parquets en bois massif ou en liège sont également très appréciés. Pour ceux-ci, il est conseillé d’opter pour les parquets fabriqués en France ou ceux qui sont certifiés FSC. Pour la chambre à coucher, il est préférable d’avoir de la moquette pour le confort. Dans ce cas, privilégiez les moquettes en laine, car celles-ci sont moins polluantes.

Bien entretenir ses outils avec des produits écologiques

Dans les rayons des grandes surfaces, vous trouverez une panoplie de produits destinés à l’entretien des outils de jardinage et de bricolage. Ces produits contiennent des éléments nocifs. Vous pouvez parfaitement vous passer de ceux-ci et opter pour des solutions écologiques. Après avoir utilisé votre cisaille, votre sécateur ou tout autre outil de jardinage, enfoncez la partie coupante qui est en métal dans un seau rempli de sable sec et placez l’ensemble à l’abri des intempéries. Ce sable va agir comme abrasif.

Pour éviter la rouille, mettez dans la boîte de votre outil un morceau de charbon de bois. Il est à noter que cette option ne va pas agir si votre outil est déjà rouillé, car c’est une solution préventive. Il est tout à fait normal que les pinceaux durcissent lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Pour le détendre, trempez-les dans du vinaigre bouillant pendant une heure au minimum et rincez à l’eau claire. Vous verrez par la suite que vos pinceaux seront comme neufs.