Quelle est l’épaisseur d’une dalle de béton ?

Il n’y a rien de tel que le béton pour peaufiner votre mise en place extérieure. Bien souvent, couler une dalle de béton semble être compliqué pour les artisans amateurs. Cependant, quand vous comprenez les techniques à utiliser pour réussir la mise en place d’une telle structure, vous n’aurez aucun mal à conduire le chantier. Vous n’aurez même pas besoin d’un artisan professionnel pour vous aider. De quoi vous permettre de faire quelques économies dans les travaux de rénovation. Mais attention, il est ici question de béton en simple aller et non d’une construction de maison. Pour la seconde option, il est fortement conseillé de s’adresser à des artisans expérimentés. Il en va de votre sécurité.

En tous les cas, pour une dalle de béton en extérieur, le plus important dans sa mise en place n’est pas tant dans la structure même du produit, mais plutôt dans l’épaisseur de la dalle béton. La réussite de la démarche dépend de ce détail qui peut paraître sans importance.

L’importance de bien choisir l’épaisseur de sa dalle de béton

Le choix de l’épaisseur de la dalle de béton peut sembler minime. Et pourtant, c’est le cas pour assurer la réussite de votre projet. Plus une dalle est fine, plus vous aurez besoin de l’entretenir. Question de facilité oblige, les professionnels conseillent l’utilisation d’une dalle de grande taille. Le coffrage vous aidera dans sa mise en place.

Si vous ne pensez qu’à optimiser le design de votre extérieur, et ne pas utiliser votre dalle de béton très souvent : une couche fine fera amplement l’affaire. Le cas échéant, vous devez couler plusieurs couches. Sachez qu’une dalle de béton est certes compacte, mais peut se briser sous le coup d’un certain poids. Pour éviter donc que des morceaux de votre allée ne disparaissent après quelques mois seulement de sa mise en place, vous devez respecter une épaisseur minimum.

bétonnière à béton

Une taille qui varie en fonction de l’utilisation de la structure

L’épaisseur d’une dalle de béton varie en fonction de l’utilisation de la structure. Nous vous donnons ci-joint les tailles optimales, du plus petit aux plus grands, en fonction des modèles de béton.

  • Des dalles de béton de 10 cm au plus

Pour un sol meuble de 15 cm par exemple, vous devez opter pour un dallage sur terre-plein. Son épaisseur minimum est de 8 à 10 cm.

Une allée de voiture ou pour piétons doit faire dans les 10 cm. Il en est de même pour la terrasse et les allées de jardins.

Ce sont les structures les plus populaires et les moins épaisses, et pourtant les plus réputées sur le marché.

Faites-bien attention au dosage du béton également.

  • Des dalles entre 10 et 20 cm

Vous souhaitez installer un vide sanitaire ? Pour un peu plus de stabilité, couler 15 cm de béton pour servir de base.

Si vous comptez rénover les allées de vos locaux professionnels, pour y faire circuler des poids lourds, sachez qu’une dalle de 15 cm avec armatures en treillis soudés est de mise. Les dalles pour hangar agricole sont aussi élaborées sur ces conditions. Pour un peu plus de sécurité d’ailleurs, certains vont jusqu’à 20 cm d’épaisseur.

  • Quelques dalles difficiles à évaluer

De temps en temps, donner une approximation de l’épaisseur minimum d’une dalle de béton peut être complexe. Et pour cause, tout dépend de la taille de l’immeuble auquel elle est rattachée.

1/30ème de la portée de la dalle est par exemple nécessaire pour une dalle de plancher en béton armé. Cela équivaut généralement à 12 cm environ.

Pour une dalle de plancher en béton précontraint, il faudra 1/35ème de la structure.

Pour ce genre de cas, faire appel à un professionnel est de mise. Il en va de la qualité de la mise en place et de la robustesse de la structure.

dalle béton

Les techniques pour couler du béton comme un professionnel

Une fois que vous avez cerné l’épaisseur adéquate pour votre dalle de béton, il reste maintenant à couler la préparation. Encore une fois, en tant qu’amateur de bricolage, vous n’aurez aucun mal à procéder à la mise en place. De quoi vous faire économiser quelques dizaines d’euros pour la pose.

  • De quoi a-t-on besoin ?

Pour une préparation de dalle de béton, vous avez besoin de matériel. Il n’y a pas lieux de s’inquiéter, aussi bien sur les quincailleries en ligne que dans les magasins du quartier, vous n’aurez aucun mal à tout trouver.

Vous devez acheter entre autres un ciment, du sable fin, et du gravillon. Comme vous êtes un particulier et que vous ne comptez pas rentabiliser le coulage de béton comme une activité professionnelle, il ne sert à rien d’acheter une machine pour grands travaux. Une simple pelle et une brouette seront amplement suffisantes.

Il faudra obtenir une préparation homogène, vous devez verser de l’eau tout en mélangeant le ciment et le sable fin avec les gravillons. Faites attentions à ne pas avoir un produit trop liquide. Il en va de la facilité du coulage.

Une question reste problématique : comment trouver la bonne quantité de ciment à utiliser ? Cette dernière varie en fonction de la surface à couvrir et de l’épaisseur de votre dalle de béton. Les professionnels utilisent une formule pour ce faire. Il suffit de multiplier la profondeur de la dalle avec la superficie en m2 de la structure. Vous obtiendrez ensuite une quantité en m3.

  • Préparer le terrain 

Comme dans n’importe quels travaux de rénovation, le coulage de la dalle de béton doit commencer par la préparation du terrain. Ce genre de démarche n’est pas étrangère aux bricoleurs. Il importe tout de même de reprendre les bases en la matière.

Qui dit préparer le terrain entend remblayage et nivelage. Vous devez faire en sorte que le sol soit propre, lice et plat pour éviter les malfaçons une fois la dalle coulée. Il en va du rendu de la démarche. Sans compter que la dalle de béton aura plus de facilité à adhérer au sol si vous prenez le temps de le préparer.

  • Couler la dalle de béton en elle-même

Il reste maintenant le plus gros du travail : couler la dalle en elle-même. Il ne suffit pas de verser la préparation, comme beaucoup doivent le penser. Il faut commencer par, ce que les maçons appellent le coffrage. Dit plus simplement, il faut délimiter la surface du coulage et l’épaisseur de la dalle en mettant en place des limites en bois sur chaque côté de l’emplacement.

En fonction de l’utilisation future de la dalle, vous aurez peut-être besoin de créer des armatures en métal à l’intérieur du coffrage avant de couler le béton. Ce genre de démarche participe à la robustesse et à la stabilité de la structure. Mais elle n’est pas possible pour les dalles de moins de 5 cm d’épaisseur.

Une fois le coffrage fini, il ne reste plus alors qu’à verser le béton. Vous ne devez pas enlever les planches avant que le béton ne soit sec. Et pour en assurer l’adhérence au sol, il vous suffit de l’arroser régulièrement pendant les deux premiers jours après sa mise en place.

Après quoi, votre extérieur sera design et près à accueillir piétons et véhicules, et pourquoi pas poids lourds.

Avez-vous lu notre article sur l’éco-bricolage ?