Comment choisir le bon portail ?

Un bon portail répond à trois exigences. D’abord, il doit être faire preuve d’une grande sécurité puisque c’est la première barrière de protection d’une maison. Ensuite, il faut qu’il soit pratique c’est-à-dire que son ouverture ne doit pas gêner. Enfin, question esthétique, il doit se marier avec la configuration de l’entrée.

Il n’est pas du tout facile de rassembler tous ces critères car les portails se déclinent en de multiples couleurs, dimensions et formes. Pour trouver un portail alliant sécurité et esthétique, plusieurs points doivent être pris en compte. Les voici.

Un portail répondant aux exigences du PLU

La règle générale en terme de portail c’est qu’il ne doit pas déborder sur la voie publique et s’il est motorisé, le propriétaire de la maison doit installer sur un des piliers un feu clignotant pour avertir les piétons de sa sortie imminente.

Mais ce n’est pas tout ! En plus de cela et selon la commune du résident, le PLU ou Plan Local d’Urbanisation peut restreindre le choix de la forme, du type et de la couleur du portail. Donc, la première chose à faire est de consulter ce plan à la mairie pour savoir ce qui est autorisé ou non sur le sujet.

Portail coulissant ou battant ?

Selon vos exigences et la configuration de votre entrée, vous avez le choix entre deux types d’ouvertures mais le plus adopté est le portail battant. Cela est dû notamment par son esthétisme, grâce à ses 2 vantaux. Ce qui ne veut pour autant pas dire que c’est le bon portail pour vous. Les vantaux s’ouvrent de l’extérieur en tirant et de l’intérieur en poussant, avec un angle de 90 à 180 degrés.

Pour l’ouverture venant de l’intérieur, cela ne devrait pas poser de problèmes. Par contre, pour celle de l’extérieur, il se pourrait bien que le portail arrive jusqu’au trottoir, voire même la chaussée.

Donc, il va falloir demander à votre municipalité ou bien celle de la Direction Départementale de l’Équipement si ce type de portail n’est pas sanctionné puisque cela peut constituer une trouble à l’ordre public. En tout cas, le portail battant existe en taille standard mais encore faut-il que sa dimension s’adapte à celle de votre ouverture, sinon, il faut opter pour un portail sur mesure.

Pour ce qui est du portail coulissant, il a l’avantage d’être peu encombrant et pratique en ce sens qu’il n’y a pas de risque d’ouverture sur la chaussée ou le trottoir comme avec le portail battant. Tout ce qu’il demande c’est un espace sur un côté pour sa mise en marche. Pour ce qui est du système d’ouverture/fermeture, vous pouvez opter pour un rail de guidage à sceller sur le sol ou un portail coulissant autoportant. Seulement, ce dernier ne concerne que les portails légers. Il requiert également une considérable sur-longueur afin d’équilibrer la manœuvre sans rail. Ce qui occasionne un surcoût.

Quoi qu’il en soit, il est bon de savoir que vous pouvez toujours compléter l’installation avec une motorisation si cela vous tente, que vous choisissez un portail battant ou coulissant. Il en est de même pour le portillon mais on vous le recommande surtout si vous optez pour le battant pour ne pas gêner le passage des piétons.

Un portail en PVC,  en aluminium, en acier forgé ou en bois ?

Ces matériaux ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Alors, à vous de voir ce qui vous va le mieux.

  • Le portail en aluminium

Le portail en aluminium est sans nul doute le portail qui offre le plus beau design de tous les types de portails. Outre cela, il résiste à la rouille et est très facile à entretenir : de l’eau tiède suffit pour le laver. Léger et solide, il est très facile à poser et à manipuler, sans parler de sa durabilité. Enfin, les possibilités en termes de textures et de couleurs sont très larges. Vous pouvez en choisir ou en commander sur leportailalu par exemple.

Mais tous ces avantages ont un prix : les portails en aluminium sont très chers. Il existe des modèles pas chers. Cependant,  ils sont fragiles et peuvent se bosseler facilement.

  • Le portail en acier forgé

Il a la particularité d’avoir été traité à l’antirouille. Vous pouvez même être tranquille durant de nombreuses années en termes de portail si vous le choisissez galvanisé. Le seul hic avec ce matériau c’est aussi son prix plus élevé.

  • Le portail en PVC

Étant les plus légers de la famille, les portails en PVC se démarquent des autres par leur maniabilité et leur facilité de pose. Il y a même sur le marché des clôtures en PVC en kits et prêts à monter qui pourront vous faciliter encore plus la tâche.

Pour les nettoyer, de l’eau tiède savonneuse suffit. Les portails en PVC se rayent peu et ne rouillent pas. Par contre, ils résistent peu aux chocs mais pour plus de résistance, vous pouvez acheter un portail PVC renforcé avec de l’aluminium. Pour ce qui est du choix des couleurs, il y en a beaucoup mais on vous conseille les beiges et les blancs car les autres jaunissent au fil du temps.

  • Le portail en bois

Il a principalement l’avantage d’être très robuste. Il faut juste choisir des bois pré traités THT (Traitement à haute température) et IFH (Insecticide, Fongicide et Hydrofuge) qui ne demandent que peu d’entretien. Une ou deux couches de peinture micro poreuse ou de lasure une fois par an suffit.

Quant à sa pose, elle doit être bien faite pour éviter les éventuelles remontées d’eau stagnante qui pourraient endommager la structure.

Quelle forme choisir pour son portail ?

Outre le matériau qui le constitue et son type, le portail a une forme qu’il faut choisir selon le modèle de clôture, le style de la maison et l’entrée pour une unité esthétique autour de la demeure.

  • La coupe droite

C’est le modèle le plus vendu, notamment pour les portails coulissants.

  • Le portail dégradé ou dégradé inversé

Il donne une ligne douce.

  • La coupe en « V », double trapèze ou biaisée

C’est la coupe de prédilection pour les portails battants. La pente des vantaux peut être vers le bas comme elle peut être vers le haut.

  • La coupe incurvée ou bombée

C’est la forme idéale si vous ne voulez pas que votre portail rentre dans un rectangle.

  • La coupe chapeau de gendarme

Cette coupe figure parmi les coupes les plus populaires. Pour faire simple, elle forme une coupe bombée vers le haut ou le bas.

Les types de vantaux disponibles

Il en existe 3 : les vantaux pleins, ajourés et semi-ajourés. Si vous voulez une intimité complète, loin des regards extérieurs, ainsi que du vent, ce sont les vantaux pleins qui vous convient. Si vous souhaitez par contre un portail résistant aux vents mais laissant une vue extérieure rendant votre entrée accueillante, on vous recommande le portail semi-ajouré.

Celui-ci est plein en bas et ajouré en haut. Enfin, le portail ajouré est fait pour ceux qui ne veulent pas que la limite entre leur terrain et l’espace public forme une barrière visuelle. Il est toutefois à bannir si votre enfant est encore de bas âge ou si vous avez un chien de petite taille. Ce modèle peut représenter un danger potentiel pour eux. Sinon, vous êtes libre de choisir le type de vantaux qui convient à votre goût.