Comment se chauffer avec une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur ou PAC est un dispositif incontournable pour le confort d’une maison que ce soit en hiver ou en été. Le rôle d’une pompe à chaleur est de transformer des calories en énergie qui va chauffer toutes les pièces de la maison.

Et par-dessus tout, le processus peut s’inverser et rafraîchir l’atmosphère pour atténuer la chaleur pendant l’été.

Cependant, quel est le processus entrepris par une pompe à chaleur pour pouvoir chauffer une maison ?

Définition d’une pompe à chaleur

Par définition, une pompe à chaleur est un appareil qui est capable de puiser les calories qui se trouvent dans les énergies renouvelables telles que l’air, l’eau ou la terre.

En transitant dans un fluide caloporteur à travers un évaporateur ou un échangeur, les calories se transforment en liquide.

Par la suite, le liquide va passer dans un compresseur. Puis, il se solidifie dans un condensateur et sera transféré dans un circuit de chauffage.

En ce qui concerne la durée de vie d’une pompe à chaleur, l’AFPAC ou l’Association Française pour les Pompes à Chaleur stipule que ce système de chauffage est capable d’être fonctionnel au-delà de 15 ans.

Cependant, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement pour qu’elle puisse fonctionnée correctement.

Par ailleurs, l’ensemble de la déperdition de chaleur dans une maison doit être normalement couvert par une pompe à chaleur grâce à la puissance de l’installation de chauffage.

D’autre part, cette puissance peut varier en fonction de plusieurs critères à savoir la taille de la maison, le nombre d’occupants, le type d’isolation et les types de radiateurs qui sont présents comme le plancher chauffant ou le radiateur compact.

La localisation géographique du logement doit être aussi prise en compte car la température qui prédomine pendant toute l’année peut avoir un effet sur la puissance de la pompe à chaleur.

En outre, une PAC est réellement rentable du fait qu’elle possède une performance énergétique élevée. En effet, une consommation d’énergie de 1KW va produire une énergie autour de 4KW.

Les différents types de pompes à chaleur

En fonction du type de chauffage, on peut distinguer cinq types de pompes à chaleur.

  • La pompe à chaleur air-air

Il s’agit d’une pompe à chaleur qui est spécialisée pour alimenter un chauffage électrique. Il s’agit du système de chauffage le plus utilisé étant donné que le rapport qualité prix est excellent.

C’est par l’intermédiaire des consoles murales que les calories dans l’air sont prélevées puis restituées dans toute la maison.

L’avantage de cette pompe à chaleur, c’est qu’elle est capable de rafraîchir l’air lorsqu’il fait chaud. Par ailleurs, la pompe à chaleur air-air est particulièrement appréciée pour son installation qui est pratique que ce soit pour une rénovation ou pour une construction neuve.

  • La pompe à chaleur air-eau

Pour une pompe à chaleur air-eau, les calories présentes dans l’air transitent vers une installation à eau chaude. En outre, cette dernière va alimenter les radiateurs hydrauliques. Par la même occasion,  une pompe à chaleur air-eau peut approvisionner des planchers chauffants.

Ce type de PAC est surtout dédié à une rénovation du fait qu’un chauffage central qui existe déjà peut être optimisé en associant l’appareil avec une chaudière.

En optant pour une PAC air-eau monobloc, c’est-à-dire composé d’un seul élément, vous pouvez bénéficier d’une installation facile et rapide. Seulement, vous devez préparer une ouverture extérieure pour que l’air soit capté sans la moindre difficulté.

  • La pompe à chaleur sol-eau ou géothermie

En utilisant des capteurs, l’énergie qui se trouve dans le sol sera extraite par la pompe à chaleur sol-eau. L’énergie sera par la suite injectée dans un circuit de chauffage central qui va amener de la chaleur dans toute la maison.

  • La pompe à chaleur eau-eau ou aquathermie

C’est dans la nappe phréatique que ce type de pompe à chaleur puise de l’énergie. Le procédé qui transforme cette énergie en chaleur est appelé aquathermie.

Comme les types de pompe à chaleur précédents, l’énergie thermique sera injectée dans le système de chauffage de la maison. Elle peut également intégrer un circuit de chauffage central.

  • La pompe à chaleur hybride

Comme son nom l’indique, la pompe à chaleur hydride combine deux types de système de chauffage en un. Ainsi, une pompe à chaleur air-eau et une chaudière gaz à condensation seront intégrées ensemble.

De ce fait, vous pouvez profiter en même temps d’une énergie renouvelable qui est procurée par la pompe à chaleur et d’une énergie fossile issue de la chaudière gaz à condensation.

L’installation d’une pompe à chaleur

Il existe plusieurs éléments qui doivent être étudiés avant d’installer une pompe à chaleur. Ainsi, vous devez vérifier si l’isolation thermique dans votre logement est correcte, pour que vous puissiez limiter au maximum la déperdition de chaleur.

Ensuite, vous devez choisir un emplacement qui va réduire au maximum la nuisance sonore. La place de la PAC est également décisive sur l’optimisation de son fonctionnement.

Par la suite, le réseau de chauffage existant doit être pris en compte, car souvenez-vous qu’il est possible d’installer une PAC sur le système de chauffage qui est déjà en place dans votre maison.

Par ailleurs, le type de PAC sera choisi en fonction du besoin dans le foyer. Notons qu’une PAC peut acquérir plusieurs options à savoir être réversible, connectée ou avec une production d’eau chaude sanitaire.

Comme sur la variation de la puissance, l’installation dépendra aussi de la surface habitable qui va être couverte.

Voici donc les étapes à suivre pour l’installation d’une pompe à chaleur :

  • Une unité extérieure sera mise en place pour capter les calories qui se trouvent dans l’air ou dans le sol. Pour ce dernier cas, le sol doit être bien étudié car il faudra réaliser un forage
  • Ensuite, une unité intérieure sera installée. Soit elle va souffler de la chaleur si il s’agit d’une PAC air-air, soit elle sera raccordée au circuit de chauffage si vous décidez d’employer un radiateur à eau ou un plancher chauffant.
  • Puis, vous allez mettre en place le liquide frigorigène. En fait, il s’agit du fluide qui va chauffer les calories extérieures avant que l’énergie soit distribuée dans toute la maison.
  • Une sonde sera installée à l’extérieur dans le but de réguler la température à l’intérieure de la maison.
  • Enfin, la pompe à chaleur sera branchée au réseau électrique pour que l’appareil puisse être en service.

Le prix d’une pompe à chaleur

La variation du prix d’achat et d’installation d’une PAC sera en fonction du type de l’appareil ainsi que sa puissance.

Voici donc quelques prix à titre indicatif.

Une PAC air-air coûte entre 6 000 et 15 000 euros tandis qu’une PAC air-eau est à un prix entre 7 000 et 15 000 euros et une PAC sol-eau sera de 70 00 à 20 000 euros. Puis, une PAC eau-eau vaut de 20 000 à 40 000 euros pendant qu’une PAC hybride coûte seulement 5 000 à 8 000 euros.

Étant donné que le liquide frigorigène comporte des agents chimiques, il est mieux de faire appel à des professionnels pour réaliser l’installation. Il s’agit du meilleur moyen pour avoir un équipement fiable qui fonctionne en toute sécurité.

Notons qu’en faisant appel à des professionnels certifiés Reconnu Garant de l’Environnement, vous pouvez prétendre à des aides financières dans la réalisation des travaux de rénovation énergétique.