Comment fabriquer un sauna ?

Le sauna nous vient de Finlande et c’est une cabine chauffée par un poêle. Pour avoir cette chaleur, on doit arroser avec de l’eau les pierres qui sont sur le poêle. C’est cette chaleur sèche diffusée dans le sauna qui le différencie du hammam.

Dans cet espace, la température oscille entre 70 et 80 °C. Pour s’offrir une séance de sauna, on a l’habitude de se rendre dans un centre de bien-être ou de détente. Si vous voulez profiter de tous les bienfaits à votre domicile, vous pourrez envisager d’en fabriquer un. Avant de vous étaler toutes les étapes de fabrication, nous allons faire un tour sur le sauna en général.

Une séance de sauna pour une meilleure santé et pour un équilibre de la peau

Si dans un centre de beauté, de détente et de bien-être, on vous propose souvent une séance de sauna, c’est pour les bienfaits qu’elle apporte. L’action de la chaleur dans cette cabine et les variations de température sont profitables pour l’organisme. Cette séance pourra lutter contre le stress et la tension.

Dans la cabine du sauna, les vaisseaux sanguins se dilateront, ce qui va aider au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire et permettre de maintenir la pression artérielle à un niveau faible. La vitesse de la circulation sanguine sera aussi plus importante, ce qui va aider à soulager les douleurs musculaires et les courbatures.

Sous l’action de la chaleur, l’organisme dégage des endorphines qui favorisent la relaxation. Si vous faites une séance avant d’aller vous coucher, ceci aidera à mieux dormir. La chaleur sèche diffusée provoque une forte transpiration et une dilatation des pores. Cette sueur va alors permettre à l’organisme de libérer les toxines accumulées.

Avec la chaleur, le corps sera plongé dans un état de fièvre artificielle, ce qui stimulera le système immunitaire et favoriser la production de globules blancs et d’anticorps. Une séance de sauna pourra également assouplir et améliorer l’élasticité de votre peau. Tous ces bienfaits sont bien tentants pour se programmer une séance de sauna au moins une fois par semaine.

Cependant, si le centre de détente et de bien-être se trouve à quelques kilomètres, vous serez obligé de prendre la voiture pour vous y rendre et pour rentrer. Si vous en possédiez un chez vous, vous allez éviter le déplacement et vous pourrez l’utiliser à volonté.

Acheter un sauna et l’installer chez soi : un budget important

Les modèles de sauna sur le marché sont proposés à des prix très différents. Le prix peut varier selon les dimensions, la marque et le modèle que vous prenez. Le sauna pliable a une structure en PVC et il est le moins cher de toute la collection. Pour son achat, vous devez préparer un budget de 100 € minimum.

Si vous voulez un sauna plus esthétique, vous devez vous pencher vers le modèle vendu en kit. Il est livré dans un carton avec les panneaux en bois à assembler. Le sauna en kit est vendu entre 900 et 4 000 €.

Le sauna en douche est le modèle que l’on recommande le plus souvent pour une séance de détente réussie. Pour avoir ce modèle, il faut préparer un budget entre 2 900 et 7 500 €.

Le sauna extérieur est le plus cher et celui-ci est un véritable petit chalet à installer en extérieur. Il peut accueillir plusieurs personnes et sa capacité d’accueil peut expliquer son prix qui peut aller jusqu’à 15 000 €.

Les prix qui ont été ci-dessus n’incluent pas l’installation et si vous devez faire appel à des professionnels pour ceci, il faut compter aux environs de 3 000 €.

L’achat et l’installation présentent un budget colossal qui n’est pas à la portée de tous les foyers. Si vous tenez à en avoir un chez vous, vous pourrez fabriquer votre propre sauna.

Fabriquer et installer son propre sauna

Pour avoir ce sauna chez vous, vous n’êtes pas obligé de dépenser une fortune, mais pour ceci, il faudra mettre la main à la pâte. Pour commencer, il faudra mesurer l’espace que vous prévoyez pour l’installation du sauna. Vous pouvez l’aménager dans une chambre, dans un garage ou dans la salle de bain.

Pour cette prise de mesure, il faut avoir la hauteur, la profondeur et la largeur tout en considérant les coins problématiques. Si vous installez votre sauna au jardin, vous aurez plus de liberté dans les dimensions. Pour la fabrication de la cabine, vous devez faire appel à un artisan.

Communiquez-lui les dimensions de votre futur sauna et choisissez le modèle qui vous convient. Pour le bois à utiliser, il faudra bien choisir. Même si vous avez un petit budget, il faut éviter le teck et le chêne, car avec le temps, ils pourront dégager une odeur désagréable. Le bois de pin du Grand Nord est idéal pour cette conception et il n’est pas aussi cher.

Pour sa structure, vous pourrez aussi prendre une essence d’aulne et de cèdre. Pour les éléments intérieurs de votre sauna, il est possible de choisir un autre type de bois comme le peuplier tremble ou l’abachi. Avant de mettre en place la cabine, vous devez construire une base stable.

La fondation pour votre structure pour être du carrelage ou du béton. Vous pouvez choisir celui qui convient le plus à votre budget, mais l’impératif demeure la stabilité. Il faudra également penser à isoler votre sauna pour que la chaleur ne s’échappe pas.

Pour cette isolation, vous pouvez utiliser de la laine de verre, de la laine de roche ou du liège. Pour que l’humidité n’atteigne pas l’isolation, il faut aussi trouver une solution de protection anti-vapeur pour l’intérieur de la cabine. Il faut également vous assurer que la cabine soit parfaitement ventilée.

À ce stade, votre sauna prend de plus en plus forme et pour terminer la fabrication, il faut se procurer un poêle de sauna. Vous pouvez trouver sur le marché un poêle de sauna électrique et le raccorder à une source. Il faudra prendre un modèle qui est assez puissant pour chauffer l’ensemble de la cabine. Le poêle à bois peut aussi être utilisé, mais il n’est pas très approprié pour les petits saunas et les saunas intérieurs.

Une bonne séance de sauna

Une fois que votre cabine est prête à l’emploi, vous pouvez vous programmer des séances de sauna à volonté. Elles se pratiquent librement, mais il faut respecter certaines règles pour éviter les sensations d’étouffement, les maux de tête et les claustrophobies.

Pour une séance, il faut compter au moins une heure et il ne faut pas y rester plus d’une heure et demie et sur ce laps de temps, trois passages sont obligatoires pour une bonne pratique. Avant d’entrer dans la cabine, prenez une douche froide et rincez-vous.

Entrez dans la cabine sans vous sécher et pour profiter de tous les bienfaits du sauna, il ne faut porter qu’une serviette. La température dans le sauna doit être au minimum de 75C. Ceci vous étouffera au début, mais une fois que vous vous installerez, cette sensation disparaîtra.

Asseyez-vous dans les premières minutes suivant votre entrée dans la cabine et allongez-vous sur le dos par la suite. Si la chaleur vous étouffe, sortez au bout de 10 minutes.

Reprenez une deuxième douche froide et placez-vous à l’air dans un endroit calme et frais. Après quelques minutes, revenez dans la cabine et pour ce deuxième passage, restez au moins un quart d’heure ou une demi-heure. Ressortez, reprenez une douche froide et entrez à nouveau dans la cabine pour un dernier passage. Restez encore une demi-heure et buvez de l’eau pour vous rafraîchir. Après ces trois séances, rincez-vous sans savon et séchez-vous.

Vous pouvez aussi consulter nos articles sur:

Comment Installer une piscine hors-sol dans votre jardin ?

Tout savoir sur le purin de tomate