Les normes d’électricité à respecter dans sa maison

L’électricité est un élément essentiel dans la rénovation ou la construction d’une maison. Son installation doit obligatoirement respecter des normes précises d’installation pour prévenir les éventuels dangers qui peuvent découler d’une installation défectueuse.

La norme de référence actuelle en matière d’installation électrique est la norme NF C15-100. Cet article se veut de vous dévoiler les grandes lignes de cette norme c’est-à-dire les normes d’électricité à respecter dans sa maison. Mais avant, il convient de souligner l’importance d’une telle exigence.

Une installation électrique défaillante : des risques importants

Selon les statistiques, en France, 7 millions de maisons ne répondent plus aux normes de sécurité en matière d’installation électrique. 2,3 millions d’installations sont même qualifiées dangereuses.

Enfin, il s’avère que beaucoup d’installations électriques sont actuellement défectueuses même si elles étaient conformes aux normes de sécurité au moment où elles ont été réalisées.

Tout cela représente des risques électriques. En effet, en une année, les installations électriques défaillantes causent en France en moyenne 80000 incendies et à peu près 4000 électrisations graves qui font plus d’une centaine de victimes.

circuit electrique

Les conséquences des chocs électriques varient selon deux critères : d’une part la puissance de l’installation, et d’autre part, la durée de contact. Ainsi, elles peuvent s’agir, en fonction de ces critères, d’une brûlure superficielle et interne qui est la plupart du temps invisible, d’une brûlure électrothermique, ou bien d’une électrocution qui est mortelle et qui est causée par un contact prolongé avec l’électricité.

Ces accidents peuvent avoir plusieurs sources :

  • La défectuosité ou l’inexistence d’un réseau de terre.
  • L’eau qui accroît les risques d’électrocution.
  • L’inexistence d’une protection adéquate contre les contacts indirects.
  • L’usure du temps
  • Les surcharges électriques.

La norme électrique NF C15-100

Elle réglemente les installations électriques en France. C’est la bible des électriciens. Cependant, elle ne concerne pas seulement ces derniers, elle s’impose à toute personne effectuant une installation électrique.

La norme électrique NF C15-100 est apparue sous le nom C11 en 1911. Puis, son titre a été changé en NF C11 et en USE 11 avant d’être transformé en NF C15-100. Elle a été éditée pour la première fois en 1956 et on applique jusqu’à maintenant ses dispositions de 1969. Seulement, le texte d’origine est régulièrement actualisé par le biais d’amendements, pour s’adapter aux évolutions techniques et technologiques, ainsi que des besoins en électricité du peuple français.

Les nouveaux logements doivent bien évidemment s’y conformer. Quant aux logements anciens, la norme NF C 15-100 s’impose à :

  • Toute installation électrique totalement rénovée du moment où une mise hors tension a été effectuée par un distributeur d’électricité suite à la demande de son client.
  • Toute installation rénovée partiellement ou si la rénovation ne conduit pas à une mise hors tension par un distributeur.

ampoule cassée

Les règles et normes à respecter

Avant d’établir la liste des obligations en matière d’installation électrique, il serait intéressant de s’attarder sur les éléments que doit composer  une telle installation.

  • Les éléments d’une installation électrique conforme selon la norme NF C15-100

Chaque installation électrique doit comporter :

  • Un tableau électrique : C’est le cœur même de l’installation. Celui-ci comprend les circuits électriques et rassemble le système de sécurité de ceux-ci.
  • Le compteur électrique : il peut être électronique ou électromagnétique. Il montre votre consommation d’électricité en KWh.
  • Le disjoncteur : il sert à couper le courant afin de protéger l’installation en cas de surcharge électrique.
  • Les câbles et gaines : les câbles alimentent les prises et les points et équipements lumineux. Quant aux gaines, elles servent à regrouper les câbles; Cela pour des raisons de sécurité. Celles-ci doivent être de type « gaine technique logement » (GTL)
  • Les prises et interrupteurs servent à alimenter les divers équipements et appareils.
  • Le délesteur : Ce n’est pas obligatoire mais c’est indispensable pour éviter que le disjoncteur général ne se déclenche lorsque la puissance appelée excède celle qui a été souscrite.

Les règles élémentaires de la norme NF C15-100 en matière d’installation électrique

  • Le schéma de l’installation électrique doit être fourni.
  • Chaque point d’utilisation doit comporter un fil de terre même si celui-ci n’est pas utilisé. En effet, il constitue une sécurité complémentaire afin de minimiser les risques d’électrisation. Pour l’installation, les câblages doivent impérativement respecter des codes couleurs : bleu pour le Neutre, jaune ou vert pour le Terre et toutes les couleurs, à part le bleu, le vert ou le jaune pour la Phase.
  • Chaque départ de circuit nécessite une alimentation sous protection différentielle :
  • Pour les conducteurs de section 1,5 mm2, il faudra un fusible de 10A* ou un disjoncteur de 16A*.
  • Pour les conducteurs de section 2,5 mm2, un fusible 16A* ou un disjoncteur de 20A*.
  • Pour les conducteurs de section 6 mm2, un fusible ou un disjoncteur de 32 Ampères.
  • Une boite de connexion (boite de dérivation, tableau électrique, boitier sailli, boitier à placo, boitier encastré, etc.) doit démarrer et finir tous les conduits d’installation électrique.
  • Pour l’appareillage, les griffes sont interdites, il faut que celui-ci soit à vis, sauf s’il s’agit d’une rénovation et qu’il est impossible de changer le boitier dépourvu d’emplacement de vis.
  • Les prises de courant doivent comporter 2 pôles et la terre, munis d’un obturateur de protection enfant. La norme NF C15-100 prévoit aussi un nombre minimum de prises pour chaque pièce de la maison : 6 pour une cuisine, 3 pour chaque chambre et pour le séjour. Ce nombre doit être égal à la surface de la salle divisée par 4. Pour connaitre le nombre minimum des prises dans la salle de bain ainsi que d’autres règles spécifiques relatives aux installations électriques dans celle-ci, découvrez la norme électrique dans une salle de bain.
  • Un équipement doit comprendre, à l’exception des logements T1, 4 circuits spécialisés au minimum : un pour les plaques de cuisson et 3 dédiés, soit au lave-linge, au lave-vaisselle, au four, au sèche-linge ou bien au congélateur.
  • S’agissant particulièrement du chauffage par radiateurs électriques, la puissance des appareils doit être prise en compte pour le choix de la section des conducteurs en cuivre.

2 prises electriques

Le contrôle de l’installation électrique : le CONSUEL

Une fois l’installation réalisée, il faut faire appel à un expert pour contrôler si elle a bien répondu aux exigences de la norme NF C15-100. Il s’agit des Agents du CONSUEL, connus également sous l’appellation CONSUEL.

CONSUEL est le diminutif de Comité National pour la Sécurité des Usagers et de l’ÉLectricité. C’est l’organisme agréé pour contrôler les installations électriques. Une fois son contrôle effectué, il délivre au propriétaire de la maison une attestation de conformité. Les distributeurs d’électricité l’exigent avant le raccordement et la mise en service du compteur du logement concerné.

Il est à noter que lors de la vente d’une maison comprenant une installation électrique effectuée depuis plus de 15 ans, celui qui vend doit impérativement établir un état de l’installation. Ce document est valide dans un délai de 3 ans.  C’est le Code de la Construction et de l’Habitation qui prévoit cette règle avec son article L134-7.

Par ailleurs, si le logement est ancien de plus de 15 ans, un diagnostic électrique peut être demandé par un notaire et seul un professionnel est apte à le faire. Ce diagnostic sera également réalisé en référence à la norme XP 16 600 qui prévoit tous les points de contrôle permettant de définir la décence et la dangerosité de la maison.

Dernier point mais pas le moindre, les mauvaises installations sont sources de nombreux accidents en France. Pour éviter ce problème, on vous recommande vivement de confier l’installation électrique de votre logement à un professionnel qualifié, d’autant plus qu’il y a également d’autres petites règles à respecter concernant l’installation de l’électricité comme l’éclairage par exemple.

Vous pouvez aussi consulter nos derniers articles sur le Home Staging la solution pour vendre rapidement votre bien et les services pour vous aider dans votre quotidien.