Tout savoir sur le Rhododendron Simsii (Azalée)

En pot, dans un salon ou en végétation vivace dans le jardin, le Rhododendron Simsii Azalée est une plante que l’on ne doit pas laisser de côté.

Avec sa couleur rose vif, ses fleurs d’une beauté unique, cette plante peut apporter un certain chic à votre aménagement, aussi bien d’intérieur que d’extérieur. Mais attention, planter cette belle fleur n’est pas à la portée de tout le monde. Il y a quelques bases à connaître afin d’assurer le développement et la pérennité de l’espèce.

Connaitre le Rhododendron Simsii Azalé du bout des doigts

Le Rhododendron Simsii Azalée fait partie des plantes à végétation vivace. Elle est le plus souvent rencontrée dans les sous-bois. Et pour cause, l’environnement que l’on peut y rencontrer est parfait pour leur développement.

Ce qui ne vous empêche pas de réussir votre culture sans avoir un sous-bois à proximité de votre maison. Il suffit de bien connaître le Rhododendron Simsii Azalée.

En tout cas, dans la mesure où il s’agit d’une espèce d’une beauté rare, à ce titre, il apporte une certaine convivialité dans un jardin comme dans un salon comme à l’intérieur d’un pot. Faisant partie de la famille des Éricacées, cette espèce est originaire d’Europe et d’Asie.

Ce qui n’empêche pas les autres pays du monde de profiter depuis des années de sa beauté et de son élégance. En France, on les rencontre surtout dans les Alpes et les Pyrénées. Leur sol est propice à leur développement rapide. Il en est de même pour ceux de l’Himalaya et de Carpates.

Il est à noter également que quelques versions retravaillées du Rhododendron Simsii Azalée sont originaires de la Chine et du Japon.

Et la beauté de ces dernières n’a rien à envier aux Rhododendron Simsii Azalée originaux !

Il importe de souligner qu’il existe de nos jours, plusieurs sous-genres de l’Azalée en plus du Rhododendron Simsii.

On parle entre autres de la version japonaise Tsutsusi, mais aussi des Azaleastrum, du Candidastrum, du Hymenanthes , du Mumeazalea, du PEntanthera et du Therodron.

Selon chaque espèce, vous pourriez avoir une floraison au début du mois de mars ou mai, ou au cours du mois d’août.

Plusieurs versions à portée de main

Rhododendron_simsii_2

Se déclinant en plusieurs formes, le Rhododendron Simsii Azalée peut se présenter sous forme d’arbre, d’arbuste ou même de bonzaï. Tout dépend des envies de chacun. Néanmoins, l’arbuste étalé et un peu arrondi reste le plus renommé d’entre tous.

Pouvant parfois atteindre les 2.5 mètres de hauteur pour les espèces caduques et 1.5 m pour celles persistantes, cette plante se prête tantôt à un aménagement d’extérieur et tantôt à une décoration de table. Dans les deux cas, son feuillage sera vert foncé et leur fleur en forme de trompette évasée.

On a tendance à croire que les Azalées ne peuvent être disponibles qu’en rose. Mais ce n’est pas la réalité. Vous n’aurez aucun mal à trouver des boutures avec des fleurs blanches, pourpres, jaunes, voire même violettes, et bien d’autres encore.

Certains particuliers, afin de mettre un peu plus d’originalité dans leur mise en place ont opté pour une variation de couleur dans leur extérieur. Vous pouvez mettre une espèce de chaque couleur dans chaque recoin du jardin. De toute façon, les techniques de culture et d’entretien seront les mêmes.

Comment planter son Rhododendron Simsii Azalé ?

Rhododendron_simsii_(3)

Vous souhaitez profiter de la beauté de cette plante, aussi bien pour votre intérieur que dans votre jardin ? Voici quelques bases à connaître.

  • Quand planter son Rhododendron Simsii Azalée ?

En ce qui concerne le Rhododendron Simsii Azalée, il est préférable de commencer la culture au printemps ou en automne. Vous pourrez ainsi profiter d’une floraison à temps ou tardive.

Généralement, si vous optez pour une culture au début du printemps, vous pourrez profiter des fleurs d’Azalée au mois d’avril ou mai.  En fonction de votre espèce, votre plante fera alors 2.5m de hauteur ou 1.5 m.

  • Une culture en bouture

La culture se fait via une bouture. Mais attention, cette plante éricacée a besoin d’un sol très acide pour se développer. Avoir un emplacement facilement accessible à l’eau serait également un plus. Il est bien connu que les Azalées ont besoin d’une forte hygrométrie pour se développer dans les règles de l’art.

  • Parlons de l’exposition

Pour ce qui est de l’exposition, les Azalées ne demandent que très peu de soleil. Un emplacement tourné vers le Nord-Est sera l’idéal. Il sera à mi-chemin entre l’ombre des fins de soirée et la lumière du lever du soleil.

  • La culture en elle-même

Il est maintenant de mise de parler du bouturage en lui-même. Pour ce faire, vous devez créer un trou de 50 cm de profondeur. En ce qui concerne la largeur, tout dépend de la taille de vos ramures.

En fonction du nombre de vos bouturages, vous aurez le droit à une végétation vivace ou un petit arbuste afin de souligner le design de votre jardin. Dans les deux cas, vous devez entretenir votre plante pour en assurer la survie.

  • Un Rhododendron Simsii Azalée dans son intérieur

Nombreux sont également ceux qui veulent faire du Rhododendron Simsii Azalée un accessoire décoration d’intérieur. Pour ce faire, il suffit de choisir un joli pot.

Le choix du pot impactera grandement sur la réussite de votre culture. Et pour cause vous devez choisir un pot de taille idéal afin de permettre à la plante de se développer sainement.

Il semble également de mise de dire que les Rhododendron Simsii Azalée en pot sont plus exigeantes que d’autres dans la mesure où elles manquent de repères.

Comment entretenir sa plante efficacement ?  

Il serait crédule de croire que le Rhododendron Simsii Azalée est simple à entretenir. C’est une espèce particulièrement exigeante, malgré le fait qu’elle ne nécessite pas de taille.

Rhododendron_simsii_Adventglocke_BotGardBln271207A

  • A chaque espèce ses techniques pour une floraison propice

Les techniques pour entretenir le Rhododendron Simsii Azalée varient pour chaque espèce. Par exemple, celui à feuillage persistant doit être traité avant l’hiver avec de l’écorce de pin ou du terreau de feuilles. Le but est d’assurer un taux d’humidité optimal au sol malgré la variation de température.

Les espèces avec des feuillages caducs doivent être arrosées à bon escient en été pour éviter qu’elles se fanent. Si vous comptez les utiliser en guise de haie, vous devez protéger leur feuille du vent.

  • Entretenir un Rhododendron Simsii Azalée d’intérieur

Comme mentionné plus haut, les Rhododendron Simsii Azalée cultivés dans des pots avaient besoin de beaucoup d’attention.  Pour ce qui est de leur entretien, vous devez prendre soin de la température de son environnement. En générale, les spécialistes préconisent une chaleur ambiante de 10 à 15 °C. Vous devez également les arroser à outrance et les exposer autant que possible au soleil.

  • Prévenir les maladies et les nuisibles

Mais l’entretien d’un Rhododendron Simsii Azalée ne consiste pas seulement à assurer sa floraison. Pour sa santé et son bon développement, il faut également prévenir l’apparition des nuisibles et des maladies en tout genre.

On parle entre autres des tâches foliaires, la chlorose ou encore d’oïdium. Ce genre de problème est dû à un environnement inopportun : trop sec et trop chaud.

N’hésitez-pas à consulter également notre article concernant le jardinage au mois d’Août !