Comment fonctionnent la prime énergie et le C2E ?

Il faut savoir que les travaux énergétiques effectués dans une habitation peuvent être financés par des organismes spécialisés. Ces financements sont connus sous le nom de prime énergie. Une autre aide qui existe en matière d’énergie le Certificat d’Economie d’Energie ou C2E. Pour tout savoir sur ces aides, suivez le guide.

La prime énergie, c’est quoi ?

La prime énergie permet de valoriser les différents travaux d’économie d’énergie. C’est une aide financière que l’on attribue aux particuliers pour les aider dans leurs travaux énergétiques. Tout cela, dans le but de les inciter à améliorer les compétences énergétiques de leurs habitations. On peut également dire que la prime énergie C2E est également un complément des subventions de l’ANAH, du crédit d’impôt ainsi que de la TVA réduite. Elle est payée sous la forme d’un chèque en euros. Trois critères fondamentaux permettent de la calculer :

  • Les travaux  à effectuer : il est indispensable de connaître l’ampleur des travaux qu’il faut effectuer afin de mieux établir un devis et de définir par la suite le montant nécessaire pour la réalisation du chantier.
  • L’emplacement géographique des travaux : il est important de noter que les lois et les modalités concernant la prime énergie varient en fonction de la région ou du lieu où les travaux ont lieu, aussi, c’est un critère important qu’il ne faut pas oublier lors du calcul de la prime.
  • Les particularités de l’installation : il est également nécessaire de faire le point sur les particularités des installations sur le chantier.travaux électriques

Dans tous les cas, sachez que pour obtenir la prime énergie, il faut faire la demande avant le début des travaux. Si entre autres, vous désirez connaître en avance le montant de la prime dont vous allez bénéficier, vous pouvez vous rendre sur les différents sites de simulation qui sont tous gratuits et rapides. Vous pourrez ainsi faire des économies de temps. De plus, vous pouvez faire la comparaison à tout instant.

Le C2E : qu’est-ce que c’est ?

Le C2E ou Certificat d’Economie d’Energie est une politique qui a pour objectif de réglementer la consommation énergétique dans un pays. C’est aussi un système visant à obliger les acteurs énergétiques à réaliser des économies d’énergie en leur garantissant l’obtention d’un certificat après les travaux. Le C2E est régi par les mêmes modalités et lois que la prime énergie. En fait, seules leurs appellations font leur différence. Il faut noter que la prime énergie est ouverte à tous les acteurs de l’énergie. En effet, que vous soyez des obligés, des non-obligés ou des particuliers, vous pouvez parfaitement bénéficier de cette prime. Par ailleurs, le commanditaire des travaux est considéré comme le bénéficiaire légitime de la prime. Un installateur n’aura aucun droit sur la prime énergie, et ce, même après la  réalisation des travaux. En d’autres termes, que vous soyez propriétaire, copropriétaire, particulier, administration ou entreprise, sachez que vous pouvez profiter d’un C2E. Il vous suffit de faire une demande conforme aux règles et aux normes exigées.

Quels sont les travaux éligibles à la prime énergie ?

Il faut savoir que plusieurs types de travaux peuvent bénéficier de la prime énergie. De manière générale, les travaux qui sont pris en compte touchent la diminution de la consommation énergétique. Parmi ces travaux, nous pouvons citer :

  • Les travaux de chauffage (installation de chaudière, installation de programmateur de chauffage, etc.)
  • Les travaux d’isolation (isolation de toiture, isolation des combles, isolation des murs, etc.)
  • Les travaux d’installation de systèmes d’énergie renouvelable (pompes à chaleur, panneau solaire, ballon thermodynamique, etc.)
  • Les travaux de ventilation et de régulationradiateur

Dans tous les cas, sachez que pour que vos travaux soient pris en compte par la prime énergie, vous devez demander l’intervention d’un professionnel titulaire de la mention RGE. Il existe plusieurs domaines de certification RGE, aussi, la mention doit correspondre au domaine des travaux à effectuer. En effet, un artisan RGE spécialiste en chaudière ne sera pas forcément certifié pour réaliser des travaux d’isolation. Si en outre, vous ne savez pas où en trouver, vous pouvez toujours vous renseigner auprès des organismes spécialisés et qualifiés dans le domaine. Vous pouvez aussi demander au professionnel en question son certificat de qualification. Après la réalisation des travaux, il faut encore effectuer quelques démarches afin d’obtenir le versement de la prime d’énergie. Attention à ne pas omettre des documents car cela peut engendrer un refus ou encore rendre les échanges administratives difficiles et fastidieux. Par conséquent, il est fortement conseillé de bien vérifier l’ensemble des documents avant de les transmettre auprès de l’acheteur C2E.

Pourquoi la mention RGE est-elle aussi importante ?

Quand on parle de travaux énergétiques, il n’est pas rare d’entendre la mention RGE. Cette mention désigne les professionnels qui sont Reconnus Garant de l’Environnement. En fait, la mention RGE est un label initié et délivré par le Ministère de l’Environnement et tout professionnel qui possède ce label offre donc une garantie à ses clients sur la qualité de ses prestations. C’est une mention qui s’adresse aux artisans professionnels travaillant dans le secteur des travaux de rénovation énergétique, des travaux du bâtiment et des travaux d’installation d’équipements d’économie d’énergie. Même si la mention RGE n’est pas considérée comme étant un label obligatoire, il est important, voire indispensable de faire appel à un professionnel titulaire du label RGE si l’on souhaite bénéficier de la prime énergie.

Quelles sont les conditions pour obtenir les C2E ?

Comme nous l’avons indiqué précédemment, tous les acteurs énergétiques peuvent profiter de la prime énergie. Toutefois, il faut faire la demande correctement et surtout remplir certaines conditions.

ampoules alignées

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe deux manières bien distinctes de faire une demande de certificat de prime énergie  avant d’engager les travaux. La demande peut soit être effectuée auprès d’un professionnel soit auprès des vendeurs d’énergie (EDF, Engie, Direct Energie, etc.), des sites spécialisés ou des grandes enseignes de la distribution comme Carrefour, E.Leclerc, Auchan, et bien d’autres  encore. Si vous faites la demande auprès d’un professionnel, sachez que la date d’engagement correspond à la date d’acceptation des travaux (signature du bon de commande ou du devis, tous les engagements écrits et signés auprès d’un professionnel comme le versement d’un acompte par exemple). Il est bien de noter que vous n’êtes pas forcément obligé de faire la demande de votre certificats d’économie d’énergie auprès d’un fournisseur d’énergie. Il est d’ailleurs conseillé de demander aux professionnels afin de les mettre en concurrence et de pouvoir faire une comparaison. En effet, le montant de la prime énergie varie en fonction de l’acheteur. Un bon nombre d’entre eux disposent d’un simulateur pour permettre aux clients de calculer par eux-mêmes le montant de la prime pour les travaux.

Il faut également s’assurer que la demande  pour chaque équipement ou matériel à installer soit bien séparée. Vous pouvez également choisir le mode de paiement qui vous convienne : bon d’achat, argent, etc. Attention à la confirmation de la demande envoyée par l’opérateur. Cette confirmation peut être sous forme d’attestation ou encore de mail. C’est grâce à elle que vous avez la preuve que votre demande a bien été réalisée avant le début des travaux. Par conséquent, il faut attendre la confirmation de votre demande avant de signer un devis.